VERY BAD NIGHT (ONE HOUR)

Lieu : ONE HOUR, 24 rue Emile Lepeu (Paris 11ème), Métro Charonne

https://www.one-hour.fr

Décor       ●●●●○

Enigmes   ●●●○○

Fouilles    ●●●○○

Difficulté  ●●●○○

Intérêt     ●●●●○

Ce soir chez Boris, c’est soirée Disco ! Chaud !

Nous sommes enfin de retour chez One Hour dans le 11e après leur génialissime et terrifiant « Los Asylum ».

L’accueil est toujours parfait, royal, nous sommes ici comme chez nous, c’est une des grandes qualités de One Hour, on peut difficilement faire mieux. Je manque de superlatifs pour décrire toute l’attention qui nous a été réservée. Encore merci François !

C’est avec beaucoup d’impatience que nous découvrons leur nouvelle salle « Very Bad Night ». Enfermés dans un grand appartement un lendemain de folle soirée, le sol jonché de cadavres de bouteilles, vous devez reconstituer ce qu’il s’est passé la veille pour vous échapper. Tous les codes des films d’enterrement de vie de garçon sont présents et si vous cherchez un Escape avant votre mariage, c’est ici qu’il faut aller.

C’est très difficile de donner un avis objectif à cette salle qui est très différente du Lost Asylum et en marge de tout ce qu’il se fait, le thème est complètement insolite et déboussolant. Si vous êtes blasés après avoir accomplis plus d’une dizaine d’Escapes, cette salle aura le mérite de vous surprendre ne serait-ce que par la décoration. C’est très artisanal mais ça marche, l’immersion est parfaite, l’appartement est très grand et réaliste sauf la fin qui est absurde mais très drôle. Le thème est léger, amusant, ça change, pour une fois il ne faut ni s’échapper d’une prison, ni découvrir le meurtrier d’un horrible crime, ni sauver le monde d’un dangereux virus mais se rappeler de ce qui a pu se passer dans cet appartement. Les énigmes sont bien pensées, elles reposent sur le même principe décliné plusieurs fois dans le jeu : classer des évènements, faire une chronologie. Il n’y a pas de mécanisme original, on reste sur le très classique énigme-code-cadenas mais ce n’est pas gênant ici, nous ne sommes pas dans une navette spatiale. Il y a pas mal de surprises, des gags, et quelques gages qui vous seront donnés par le Game Master pour mettre l’ambiance.

Au niveau de la difficulté, rien d’insurmontable même si nous n’avons pas été très efficaces. Le problème c’est qu’il y a tellement de pagaille, en plus de la musique de fond, qu’il est difficile de communiquer. Il vaut peut-être mieux tenter l’expérience à 3 ou 4.

Bref nous avons passé une très bonne soirée avec Very Bad Night. One Hour se dote d’une deuxième salle à l’ambiance opposée et complémentaire et réinvente le genre sur un ton décalé ; si vous venez ici pour la première fois, nous vous conseillons toutefois de pénétrer dans Lost Asylum dont l’ambiance n’est toujours pas égalée.

Extrait de notre aventure :

– Je pense qu’il faut retrouver les déguisements de YMCA 

– J’ai l’indien et le flic

– Mais qu’est-ce que tu veux faire au juste je ne vois pas le rapport ?